Mot de passe oublié ?

Se connecter S'inscrire
Beauté

Les soins beauté listés ci-dessous sont réalisés par des professionnels qualifiés
et doivent être considérés à des fins esthétiques

Un gommage du corps pour une peau impeccable et douce !

Réserver une séance

Avoir une peau douce et lisse : un rêve de toujours

Un peu d’histoire

Déjà dans l’Antiquité on prenait soin de sa peau et on l’embellissait avec des bains à base d’huile d’olive, aux vertus nourrissantes, d’amande, pour adoucir, ou au sésame. On s’enduit également le corps avec des onguents aromatiques, afin de le rendre lisse et parfumé ; cela, au XIIè et VIIè siècle avant notre ère. À Rome au début de l’Empire, les patriciennes utilisent de la cendre de hérisson pour avoir la peau douce… L’ancêtre du gommage actuel. L’invention du bain de vapeur est attribuée aux Sybarites du VIIIè siècle avant J.C. Puis les romains démocratisèrent l’utilisation des thermes, et au Ier siècle après J.C. il était normal d’aller régulièrement aux thermes publics, laver sa peau et la frotter à l’aide de petits racloirs et terminer en appliquant des huiles sur son corps.

L’origine des produits

Chaque société a fait avec les produits dont elle était familière, c'est-à-dire le plus souvent des produits naturels. Au sud de la Méditerranée et au Moyen-Orient, l’utilisation du savon noir pour nettoyer la peau en profondeur et la rendre douce et soyeuse est très ancienne ; en Egypte et dans les pays de la côte, on utilisait volontiers le sel de la Mer Morte pour sublimer sa beauté et exfolier sa peau, la débarrasser de toutes les impuretés et de la crasse que l’on accumulait, de la transpiration. Enfin dans les pays asiatiques, les femmes utilisaient des décoctions à base de riz et de bambou pour assainir et embellir leur peau.

Des produits qui évoluent selon les époques et les sociétés

Les indémodables

Aujourd'hui un gommage du corps c’est un rituel de bien-être, que l’on peut faire chez soi ou dans un institut, au hammam ou au spa. Certains produits sont devenus phares pour l’entretien de la peau, comme l’argan, ou la pierre ponce, mais aussi le sucre. Le gommage est conseillé régulièrement, afin d’avoir une peau exfoliée et débarrassée de toutes ses impuretés, pour faciliter l’épilation, mais aussi pour l’hydrater car simplement la frotter serait très abrasif et douloureux. Il faut donc choisir prudemment ses gommages pour le corps, et encore plus ceux pour le visage, dont les microbilles doivent activer la circulation sanguine et illuminer la peau sans l’assécher.

Les tendances

Faire son propre gommage avec des produits naturels est aujourd’hui très en vogue, car moins coûteux, et parce que dans la plupart des gommages du commerce on trouve des produits chimiques, qui partent ensuite polluer des litres et des litres d’eau. Des recettes pour faire des gommages sur-mesure émergent donc sur les blogs beauté par exemple, comme de mélanger une cuillère à soupe de gros sel dans un peu d’huile d’olive et de gommer ses pieds avec. Le gros sel exfolie, et l’huile d’olive hydrate. De plus, le sel contient du calcium, du magnésium, du potassium, du fer, du phosphore et de l’iode qui reminéralisent la peau et la purifient. On peut aussi utiliser des huiles végétales, du type huile d’argan ou huile de macadamia.

Comment bien gommer sa peau en fonction des zones

Les étapes à respecter

Il faut que la peau soit mouillée avant d’appliquer le gommage, et il faut l’appliquer en réalisant des massages circulaires, pour encourager le mouvement naturel de la circulation sanguine. Cela permet aussi de mieux faire pénétrer les actifs, et de gommer progressivement la cellulite et la peau d’orange. Il doit toujours être fait avant d’appliquer le masque, la lotion ou le soin (de jour ou de nuit), donc sur une peau propre. Et il faut systématiquement appliquer un soin réparateur et hydratant après, car la peau est un peu mise à vif comme on lui a retiré toutes ses peaux mortes, pour la protéger.

Mise en pratique

Mouillez votre peau, et versez dans votre main une grosse noisette de produit, selon la zone que vous voulez exfolier. Pour le visage par exemple, vous en mettrez un peu moins. Avec des gestes doux et légers — attention, gommer ne veut pas dire décaper, au risque d’abîmer sévèrement la barrière cutanée ¬— vous gommerez, doucement et longuement, votre peau, notamment avant une épilation. En revanche, vous ne gommerez pas les zones les plus fragiles : les zones intimes, les grains de beauté, les coups de soleil, le contour des yeux, le décolleté, l’aréole des seins etc.

Conseils pour sublimer sa peau

Les conseils des pros

Il est important de ne jamais gommer la peau des enfants, car leur épiderme n’est pas encore complètement formé et doit encore se développer, donc il ne faut pas l’agresser. Par ailleurs, même s’il est important d’intégrer le gommage du corps à sa routine beauté toute l’année, en été il permet d’éliminer les peaux mortes et donc de donner plus d’éclat à la peau, de faire ressortir le hâle et de l’illuminer. Contrairement aux idées reçues, le gommage ne fait pas disparaître le bronzage ! Il faut trouver la bonne fréquence qui convient à sa peau ; environ une fois par semaine est idéal, un peu moins si on a une peau fine et fragile.

Trucs et astuces

Après un gommage, l’idéal est de finir par un rinçage à l’eau froide, afin de booster la circulation sanguine, et l’oxygénation de l’ensemble des cellules du corps. Après une bonne exfoliation, on ressent donc une légère chaleur et une fatigue agréable du corps, typique d’un moment de bien-être, lorsque l’on prend soin de soi. Vous pouvez aussi vous équiper d’accessoires, comme les masseuses dans un hammam, du type gant de crin ou loofah, une éponge végétale, ou un kassah, gant de crêpe noir utilisé justement dans les hammams. Quelques jours après une épilation, vous pouvez aussi réaliser un gommage afin d’éviter la formation de poils incarnés

Réserver une séance de Gommage du corps Réserver